EMPOISSONNER (suite de l'article contrôle des nitrites)

     

 Après s'être assuré de l'absence totale de nitrites,   (voir astuces pour le contrôle des nitrites)

 On introduit enfin les poissons.
 

                                                   Le peuplement animal


  Alors on les introduit ces poissons?
  - Oui mais pas n'importe comment!

   Avant de pouvoir peupler l'aquarium, il faut se procurer les poissons!

   Pour le débutant, il n'y a pas le choix.
   Globalement, deux solutions seulement sont possibles:
                     - La première: Vous connaissez un aquariophile qui propose de vous donner quelques poissons adultes ou jeunes de son élevage ou de son aquarium. C'est une très bonne solution, pour ne pas dire la meilleure, quand on a affaire à quelqu'un de passionné, donc en principe de sérieux. Cela peut être aussi un désastre si l' aquariophile donneur met n'importe quels poissons dans son bac. Il risque de vous donner les poissons qui posent problème, ou pire qui ne sont pas aux mieux de leur forme. Méfiance et suspicion donc.

                      - Deuxième solution: L'achat. C'est la solution la plus fréquente, mais aussi probablement la plus risquée. Quand on n'a pas le choix, il faut bien s'en accommoder. Alors essayons de mettre toutes les chances de notre côté. Ne vous faites pas d'illusions, vous ne pourrez juger sur simple coup d'oeil de l'entretien des bacs du magasin.
   Bien souvent, dans les forums, sur les sites d'aquariophilie, on juge de l'état sanitaire des bacs à la propreté apparente: Propreté dans ce cas là voulant dire pas ou peu d'algues dans le bac, une apparence neuve, fraîche, pimpante. Cela est généralement considéré comme un critère de qualité.
   Bien entendu il n'en est rien, mais les "décerneurs occasionnels de labels" de certains forums semblent ne guère s'en préoccuper. Un bac contenant une eau convenant parfaitement aux poissons (pH, dureté, nitrites, nitrates, et exempte de germes pathogènes ou autre joyeusetés) ne se discerne pas d'un simple coup d'œil. Un bac contenant des algues n'est pas forcément signe d'un laisser aller dans l'entretien, loin de là.
 
   Sur le plan commercial, un aquarium d'apparence neuve et sans algues est bien plus attractif qu'un aquarium "normal". Alors, la plupart des assistants ou stagiaires sont fortement sollicités dans les magasins d'aquariophilie pour le nettoyage APPARENT des bacs et passent  une grande partie de leur temps à racler les vitres des bacs et les "nettoyer" aussi ardemment que minitieusement, pour offrir aux futurs acheteurs l'aspect le plus attirant possible.
   Ce n'est absolument pas du tout synonyme d'hygiène ni de bonne maintenance, mais ça fait plus "propre" et ça leurre le néophyte et quelquefois aussi l'aquariophile expérimenté et surtout, ça fait vendre le "produit". C'est bien connu qu'un bel emballage incite à l'achat. Certes, personne n'en doute, mais tout le monde se laisse duper!
 
   La seule façon de connaître (en partie tout au moins) l'état sanitaire réel de l'installation est de fréquenter régulièrement le magasin, d'assister si possible à la livraison des poissons, bref de passer un minimum de temps dans ce magasin. Cela vous permettra de lier connaissance avec la plupart du ou des vendeurs ce qui vous permettra  de connaître ainsi leurs pratiques et par déduction et circonspection, de mieux apprécier la qualité du "produit" que vous convoitez. Commencez donc par observer attentivement, si possible le matin à l'heure  de l'ouverture, et si possible encore, le lendemain d'une livraison, l'intérieur des bacs dans lesquels se fait l'acclimatation des nouveaux poissons venant d'être livrés la veille. Ne vous affolez pas! Il y aura des  poissons morts un peu partout. Cela peut aller de quelques-uns (un ou deux dans quelques bacs) à plusieurs centaines suivant l'installation, la façon de faire et la "qualité de la marchandise et des pratiques".
   Vous aurez une autre vue de l'aquariophilie et vous aurez beaucoup appris, surtout si vous pouvez le faire dans plusieurs magasins.
   Un jour, je l'espère et vous le souhaite, vous serez  plus aguerri et serez à même non pas d'imposer mais d'essayer de faire partager votre point de vue aux vendeurs, exigez, ou plutôt demandez alors, (c'est un minimum) que l'on vous donne un échantillon d'eau provenant du ou des bacs où se trouve(nt) le (ou les) poisson(s) que vous convoitez. Procédez vous-même, avec leur accord -en leur présence bien entendu c'est la moindre des politesses- à une analyse rudimentaire (température, nitrites, pH, dureté) vous en tirerez bien des enseignements et les vendeurs peut-être également.
   Il est évident que cette démarche est à faire en dehors des heures d'affluence du magasin et en totale concertation, donc accord, avec le vendeur.
   N'oubliez jamais que les impératifs du vendeur, quelles que soient son affabilité et sa compétence, diffèrent notablement des vôtres. Essayez "d'établir" une relation amicale plutôt que le rapport imbécile client "dominant" à vendeur "dominé" ou réciproquement et n'oubliez pas que beaucoup de vendeurs aquariophiles sont des passionnés, comme vous, mais hélas, ayant des contraintes et impératifs de vente bardant souvent de rudes entraves leur motivation pourtant bien réelle.
 

******
 

Le transport des poissons et l'acclimatation

Cette petite glacière est un instrument très pratique pour le transport des... poissons. quelle que soit la température, elle vous permettra d'éviter les changements brusques pouvant nuire à la santé future de vos nouveaux protégés. On peut facilement la munir d'un bulleur, d'un thermomètre électronique et d'une résistance basse tension 12 volts. Si vous conservez cette glaciaire dans le coffre de votre véhicule elle vous permettra quand vous voyagez en dehors de vos contrées habituelles de transporter même sur une longue distance avec sécurité, tel ou tel poisson plus ou moins recherché. Elle vous servira tout naturellement pour chaque achat chez votre commerçant habituel. C'est ainsi que nous procédons et nous n'avons jamais eu le moindre problème d'acclimatation depuis que nous l'utilisons.

                                             

Cette fois encore la glacière a été utilisée pour le transport des guppys, pour lesquels nous avons pris toutes les précautions habituelles, la mise à la température s'est faite au goutte à goutte avec l'eau du bac pendant plus d'une heure...

   
 

verser une partie de l'eau contenue dans le sac (environ deux centimètres de hauteur) et les poissons (doucement) dans le récipient d'acclimatation puis mettre en route le goutte à goutte réglé environ deux gouttes/secondes grâce à un dispositif de pression sur le tuyau, ici un petit serre joint permettant de régler le débit d'une façon simple et parfaite. À défaut, un nœud du tuyau le  permet également, mais peut se détendre et donc affecter le débit, à surveiller donc.

Couvrir celui-ci soigneusement, d'une part, pour éviter la déperdition calorifique et d'autre part le guppy étant un poisson capable de sauter, pour éviter de le voir quitter prématurément le récipient d'acclimatation...

Petit rappel pour les étourdis: pour que l'aquarium puisse alimenter le récipient, celui ci doit se trouver en dessous du niveau de l'aquarium. Ici on voit le mini serre joint utilisé pour de réglage du débit d'eau.

Une fois le récipient quasiment rempli, (surveillez le niveau de temps à autre) il a du s'écouler environ une heure, transvaser précautionneusement avec une épuisette de façon à ne pas introduire d'eau étrangère au bac, minimisant ainsi les risques sanitaires pouvant être transmis par cette eau

Voici les poissons installés dans l'aquarium,.


 

Puis on fait les présentations avant de partir explorer les nouveaux lieux.


Le bac à maintenant vingt jours, rien de particulier sinon qu'il se développe toujours quelques algues sur les plantes d'avant plan.

                         
 

Si vous êtres attentifs, vous verrez madame guppy participer à la lutte contre ces algues.

                                                                                         SUITE

                                                                          Les liens sont inopérants.

                        Aller                Aller              Aller             Aller              Aller               Aller              

                             Page 1                 Page 2               Page 3              Page 4               Page 5               Page6  

 

                             Copyright © 6 mai 2006 1peudetout.com                           
Toutes les Marques et Logos sont déposés et ne sont cités qu'à titre informatif, les articles et commentaires sont sous l'entière responsabilité de leurs auteurs respectifs.