LES ALGUES: Vraiment s'en débarrasser?

 

 

 Le seul moyen fiable d'éliminer les algues, c'est de faire pousser les plantes le mieux possible, (je ne dis pas le plus vite possible, une plante possède une vitesse de croissance propre et lui faire exécuter des accélérations de croissance contre nature est stupide, faire "buller" ses plantes ne sert à rien (à part pour Monsieur Amano qui en tire profit avec grand talent grâce à ses magnifiques photos).

Une plante en bonne santé a une croissance suffisante pour ne pas se laisser envahir par les algues.


 

 Dès l'instant où les plantes commencent à être en concurrence avec les algues, c'est que les plantes ne sont pas au mieux de leur forme. Même si ce n'est pas encore visible. Vous voulez éliminer les algues? alors faites pousser vos plantes... le mieux possible!

 Méfiez vous des produits anti-algues qui, s'ils peuvent parfois éliminer en partie certaines algues perturbent considérablement les plantes: On n'a peut-être plus d'algues, mais on a  maintenant des plantes considérablement fragilisées, ce qui signifie le retour en force des algues à brève échéance!!! Bilan de l'opération: on a toujours des algues et les plantes sont de plus en plus chétives, alors, c'est vous qui voyez comme l'on dit.

 Le CO2 est bon pour les plantes en bonne (parfaite) santé. Mais, si les plantes sont capables de l'assimiler et d'en tirer profit quand elles croissent normalement, quand elles ont des désordres cellulaires, qu'elles manquent de lumière ou autre, il ne leur est d' aucun bénéfice.

 Pire, les algues, savent en profiter aux dépens des plantes et le cercle vicieux commence.
 

 La seule solution anti-algue véritablement sans danger est: Des plantes en pleine forme dès la mise en route du bac. Qu'il y ait un peu d'algues dans un bac neuf ou pas, c'est normal. Mais très peu. Se laisser envahir sous prétexte qu'un bac neuf doit avoir des algues est pure sottise.

 Au contraire, il faut éviter le plus possible les algues dès le départ. Commencer par essayer de les enlever à la main et si on ne peut les enlever après plusieurs tentatives espacées dans le temps, il faut sacrifier la feuille.

 Une feuille qui ne remplit plus son rôle pour la photosynthèse ne sert plus à rien pour la plante et celle-ci l'éliminera en la laissant choir (en ce qui concerne les plantes terrestres). En aquarium, il semble que le processus soit un peu différent, (la feuille étant continuellement alimentée en eau, elle n'en prive pas la plante) et prenne plus de temps et soit contrarié ou accéléré par l'apparition d'algues de toute façon, elle ne remplit plus son rôle, alors sacrifiez la, la plante s'en portera mieux.

 Si cette plante continue à subir l'envahissement par les algues, éliminez... la plante ou plus exactement remplacez la par une autre espèce et procédez de même avec chaque plante atteinte! Comment pensez vous que les aquariums hollandais sont maintenus? Les cryptocorynes sont un cas à part si leurs feuilles pourrissent laissez les en place elles repartiront la plupart du temps, plantez à proximité une plante à croissante rapide.

 Le secret des belles plantes sans algues est simple, ou plus exactement devrait l'être! un excellent sol, un excellent éclairage, une eau pas trop dure, ou au contraire trop acide, une plantation au départ la plus dense possible, des changements d'eau fréquents et très réguliers, pas d'engrais ou vraiment très peu si votre eau ne contient pas de nitrates et de phosphates, une distribution de dioxyde de carbone adéquate, trop est pire que pas, un peu de fer chélaté s'il y a carence en fer assimilable (voir photo ci-dessous), une population adaptée et si votre eau du robinet n'est pas bourrée de nitrates >20 mg/litre ça marche quasiment à tous les coups.

 

 Pour lutter contre les algues établies, ce n' est pas facile et c'est de longue durée, "elles sont têtues" et possèdent un "instinct de conservation  phénoménal". Pour être plus être plus proche de la réalité, elles ont des "propriétés" leur permettant de mettre à profit la moindre faiblesse des plantes pour s'approprier l'environnement à grande vitesse et être quasi inexpugnables par la suite...
 

Éradiquer les algues est difficile. Il faut trouver la source de leur prolifération avant d'agir.... Comment?

 

-En mesurant les nitrates, les phosphates et essayer d'en tirer des conclusions... C'est d'autant plus difficile que personne n'est d'accord sur les quantités ou rapports entre les uns et les autres.

 

-Effectuez des changements d'eau très régulièrement, plutôt que des changements de... tubes fluorescents, comme conseillé bien souvent en désespoir de solution. Quels que soient vos tubes, ils ne sont pas la cause directe ni unique de l'apparition des algues. Nourrissez modérément. Soyez sûr de l'efficacité de votre filtration et n'oubliez pas que dans un milieu dégradé un éclairage puissant profite plus aux algues qu'aux plantes.

 

-Être patient après chaque modification des paramètres du milieu, les plantes et les algues n'ont pas des "réactions" immédiates aux changements, ça peut prendre parfois des semaines avant que se manifeste le commencement d'une évolution... Il se pourrait même que cela soit la raison principale pour laquelle, la lutte contre les algues soit si délicate: En effet, du fait de la réponse tardive du milieu à une modification quelconque, le cercle vicieux se met en place insidieusement, puisque la réaction éventuelle à cette modification vient tardivement, bien longtemps après l'action l'ayant créée. Voir un exemple: cliquer ici. Donc, une fois de plus: Patience. Particulièrement après une intervention modifiant des paramètres et créant un autre équilibre, laissez lui le temps de s'équilibrer, justement.

                  
  *******************

 La lutte contre les algues commence dès l'achat: Quand j'achète des plantes, je n'achète que des plantes en parfaite santé et en rentrant je les examine immédiatement à la loupe s'il le faut et éventuellement celle qui comporte la moindre trace d'algue, retourne d'où elle vient. Je dis bien: retourne chez le marchand.
 Vous payez pour avoir un produit "neuf" en quelque sorte et pas un produit plein de parasites.
Évitez de vous laisser tenter par des plantes en état moyen ou pire d'acheter des plantes "en solde" avec des feuilles jaunies ou abîmées, quand vous aurez débarrassé la plante de ses parties moribondes, il ne vous restera qu'un mince trognon à peine feuillu que vous aurez payé bien trop cher même si on vous a fait un apparent très bon prix!

 N'oubliez pas qu'une plante "dite" d'aquarium a été élevée la plupart du temps les feuilles hors de l'eau et non pas dans l'eau. Alors, qu'elles puissent en perdre une partie, souvent après un court séjour dans votre bac est normal, ennuyeux, pas esthétique, mais parfois, quasi obligatoire et, pour cette raison il est fort bénéfique de planter également le plus possible de vraies plantes immergées (celles qui poussent dans l'eau)

J'ai essayé de résumer rapidement mes connaissances et mon "expérience" si vous pouvez en tirer parti, j'en serai enchanté, mais il n'y a pas de miracles: Particulièrement quand votre aquarium est neuf,contrairement aux  idées reçues, (bien mal reçues!), ne laissez pas les algues s'installer (à part, à la rigueur, les algues brunes au tout départ). Qui s'en iront d'elles même, sans rien faire, si... l'éclairage est satisfaisant.
 

 

 

Un exemple:

Vous avez beaucoup d'algues dans votre aquarium et vous décidez que ça suffit: on vous a conseillé de supprimer le CO2:c'est ce que vous faites. Au bout de deux ou trois semaines, il ne se passe vraiment pas grand-chose et les plantes ne se portent pas mieux il y a toujours autant d'algues. Vous décidez alors de supprimer deux tubes fluorescents sur les quatre que comporte votre aquarium de façon à diminuer l'intensité lumineuse. C'est formidable, ça fonctionne à merveille, au bout d'une semaine ou deux les algues commencent à être nettement moins vigoureuses. Eurêka, vous avez trouvé la solution: Il suffisait simplement de diminuer l'éclairage,tout au moins le pensez-vous et en êtes convaincus.

 Analysons la situation d'un peu plus près :

En réalité, les algues réagissent non pas à la diminution de la luminosité après une semaine ou deux, mais ont été influencées depuis bien plus longtemps par l'arrêt du CO2. Mais cela n'a été vraiment visible qu'au bout de trois semaines c'est-à-dire au moment où vous avez décidé de supprimer 50 % de votre éclairage. Une semaine environ après, comme la pousse des algues est en régression,vous en avez déduit un peu vite que celle-ci était due à la diminution de l'éclairage.

 

Cette déduction est courante et bien souvent erronée. Cet exemple n'est bien entendu qu'une fiction pour expliquer le mécanisme à retardement particulièrement perfide, très efficace  pour établir un jugement faussé ouvrant la porte à des affirmations qui le sont tout autant.

 

Le remède à cette situation ? Effectuer une correction dans l'aquarium à la fois et attendre un mois, voire davantage, pour avoir des chances d' en tirer une conclusion pertinente. D'où l'intérêt de ne pas faire des interventions au petit bonheur la chance parce que dans ce cas-là, il sera bien difficile de réussir.
Retour texte d'origine ici.

 
 L'intégralité du texte ici   http://www.aquabases.com/lesalguesentiere.htm